Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

C’est aujourd’hui que l’on construit demain tel est le slogan qu’utilise le service de l’urbanisme de l’agglomération du Gard Rhodanien pour populariser les travaux du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) de Bagnols sur Cèze. Dans le même temps la Région Occitanie a lancé une concertation publique sur le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet) et notamment un appel à contribution des habitants sur un site internet dédié qui met lui en avant la formule « Occitanie 2040 : construisons notre futur dès à présent ».

 Les communistes du Gard Rhodanien toujours prompts à jouer leur rôle citoyen font une proposition pour Bagnols sur Cèze alors qu’ils reçoivent ce même mardi 21 mai à Pont Saint Esprit une candidate ardéchoise aux Européennes Sarah Chaussy qui se définit comme paysanne et non agricultrice et qui a vraiment les questions environnementales, rurales et d’aménagements des villes au cœur de ses préoccupations. 

 Travaillant sur le sujet les militants de Bagnols ont fait la proposition sur le site de la Région que le quartier de Bourdilhan qui est sous la menace d’un projet immobilier soit « sanctuarisé ». En effet tous les observateurs sérieux font le même constat les villes grignotent l’espace rural environnant en imperméabilisant les sols, en réduisant les espaces agricoles et en éloignant donc les lieux de production de ceux de consommation. Les risques inondation en sont aggravés. Dans le cas présent on sait que le passage souterrain près de la gare qui dessert le quartier de Carmignan n’a pas été construit pour faire passer des voitures au moment où se bâtissait la voie ferrée mais pour l’écoulement de l’eau venant de la Mayre (cours d’eau qui a été canalisé et enterré à partir de Bourdilhan).

Ces zones d’activités en plus d’enlaidir les entrées de villes et de participer aux inondations, sont un modèle économique obsolète. Bagnols a déjà vu fermer deux grandes surfaces : Intermarché des Escanaux et Carrefour (ancien Champion) et l’on sait que plusieurs enseignes veulent faire des plans de licenciements dans les mois à venir. A quoi bon construire à nouveau, sinon faire travailler un promoteur immobilier ! Laissons Bourdilhan jouer son rôle de poumon vert de la ville.

 Aujourd’hui l’urgence écologique est là : depuis le 10 mai l’Europe a consommé toutes les ressources de l’année et il y a quelques jours un nouveau rapport alarmant nous informait sur le danger de l’extinction de nombreuses espèces. Alors il nous faut changer de logiciel économique.

 Réinventons des circuits courts et une consommation locale, pourquoi ne pas faire preuve d’imagination en relançant le haricot bagnolais à Bourdilhan. Sans doute que sur certaines terres en friche, un projet participatif, associatif, et/ou coopératif aurait du sens. Le Bagnols sur Cèze de demain ne demande qu’une somme d’intelligence collective et non les facilités des recettes capitalistes d’un passé récent assassin pour la planète.  Afin que la proposition du PCF ne soit pas l’unique contribution bagnolaise nous encourageons les habitants du territoire du Gard Rhodanien à la relayer, l’améliorer ou d’en faire d’autres autant en direction du service urbanisme de Bagnols sur Cèze qu’au niveau de la consultation régionale. 2040 c’est dans à peine plus de 20 ans mais c’est presque demain.

C’est aujourd’hui que l’on construit demain tel est le slogan qu’utilise le service de l’urbanisme de l’agglomération du Gard Rhodanien pour populariser les travaux du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) de Bagnols. Dans le même temps la Région Occitanie a lancé une concertation publique sur le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet) et notamment un appel à contribution des habitants sur un site internet dédié qui met lui en avant la formule « Occitanie 2040 : construisons notre futur dès à présent ».

 Les communistes du Gard Rhodanien toujours prompts à jouer leur rôle citoyen font une proposition pour Bagnols sur Cèze alors qu’ils reçoivent ce même mardi 21 mai à Pont Saint Esprit une candidate ardéchoise aux Européennes Sarah Chaussy qui se définit comme paysanne et non agricultrice et qui a vraiment les questions environnementales, rurales et d’aménagements des villes au cœur de ses préoccupations. (voir invitation en pièce jointe).

 Travaillant sur le sujet les militants de Bagnols ont fait la proposition sur le site de la Région que le quartier de Bourdilhan qui est sous la menace d’un projet immobilier soit « sanctuarisé ». En effet tous les observateurs sérieux font le même constat les villes grignotent l’espace rural environnant en imperméabilisant les sols, en réduisant les espaces agricoles et en éloignant donc les lieux de production de ceux de consommation. Les risques inondation en sont aggravés. Dans le cas présent on sait que le passage souterrain près de la gare qui dessert le quartier de Carmignan n’a pas été construit pour faire passer des voitures au moment où se bâtissait la voie ferrée mais pour l’écoulement de l’eau venant de la Mayre (cours d’eau qui a été canalisé et enterré à partir de Bourdilhan). Ces zones d’activités en plus d’enlaidir les entrées de villes et de participer aux inondations, sont un modèle économique obsolète. Bagnols a déjà vu fermer deux grandes surfaces : Intermarché des Escanaux et Carrefour (ancien Champion) et l’on sait que plusieurs enseignes veulent faire des plans de licenciements dans les mois à venir. A quoi bon construire à nouveau, sinon faire travailler un promoteur immobilier ! Laissons Bourdilhan jouer son rôle de poumon vert de la ville.

 Aujourd’hui l’urgence écologique est là : depuis le 10 mai l’Europe a consommé toutes les ressources de l’année et il y a quelques jours un nouveau rapport alarmant nous informait sur le danger de l’extinction de nombreuses espèces. Alors il nous faut changer de logiciel économique.

 inventons des circuits courts et une consommation locale, pourquoi ne pas faire preuve d’imagination en relançant le haricot bagnolais à Bourdilhan. Sans doute que sur certaines terres en friche, un projet participatif, associatif, et/ou coopératif aurait du sens. Le Bagnols de demain ne demande qu’une somme d’intelligence collective et non les facilités des recettes capitalistes d’un passé récent assassin pour la planète.  Afin que la proposition du PCF ne soit pas l’unique contribution bagnolaise nous encourageons les habitants du territoire du Gard Rhodanien à la relayer, l’améliorer ou d’en faire d’autres autant en direction du service urbanisme de Bagnols sur Cèze qu’au niveau de la consultation régionale. 2040 c’est dans à peine plus de 20 ans mais c’est presque demain.

Ecrivez à l’agglomération pour faire modifier le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale à l’adresse mail suivante : urbanisme@gardrhodanien.com                                  et participez à la consultation régionale en cliquant sur le lien suivant : https://www.laregion.fr/-occitanie-2040-

 Le jeudi 27 juin prochain le Conseil d’Agglomération du Gard Rhodanien se tiendra et aura le SCOT à son ordre du jour. Mettons l’avenir du quartier de Bourdilhan à l’ordre du jour en provoquant le débat sur ce thème. A vos claviers citoyens, vos contributions construiront votre futur et celui de vos enfants !

Partager cette page

Repost0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF - dans Environnement

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche