Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 08:33

LES FAITS

Lors des municipales de 2014 la liste Front de Gauche que je conduisais proposais dans son programme la création d'une mutuelle municipale.

Aujourd'hui le Président de l'agglomération reprend cette idée. Nous ne pouvons que nous en féliciter si elle permet une couverture sociale complémentaire à moindre coup pour des familles bagnolaises.

Dans son édition du 30 novembre de Midi Libre, un mistral gagnant (rubrique qui reprend souvent les propos de personnes ou des faits) dénature complétement notre démarche.

J'aie donc adressé à Midi libre, qui l'a partiellement édité dans son édition du jeudi 1er décembre 2016,  mais sans dénaturer mon propos, nos positions sur la sécurité sociale et les mutuelles. Vous trouverez ci-dessous l'intégralité de ma réponse, et la copie du mistral gagnant qui a suscité ma mise au point.

 

ENTRE IDEAL ET REALITE.

C’est au plus lointain de l’histoire de la protection sociale et de la culture ouvrière et sociale que l’on retrouve la mutualité.

Dès 1319 on trouve une référence à une société de secours mutuel, la mutualité se développera au cours des siècles.

Après la mise en place de la Sécurité Sociale par le ministre communiste Ambroise Croizat dans un gouvernement présidé par le général De Gaule, la volonté d’être agent de complémentarité en termes de remboursement pour la mutualité c’est fait jour. Il y a d’abord eu la période ou le 100% était de fait réalisé pour les usagers adhérents d’une mutuelle. C’était appréciable au niveau financier, mais cela n’a pas contribué à une pleine conscience des enjeux de défense et de promotion de la sécurité sociale. Ensuite est venue la concurrence avec les assurances. Et aujourd’hui bon nombre de citoyens ne font plus la différence entre les assurances, les institutions de prévoyance et les mutuelles. La mutualité aujourd’hui c’est plus de 40 millions de membres.

La proposition des communistes de prise en charge à 100% par la sécurité sociale de toute les dépense de santé pose la question de la place et du rôle de la mutualité. Nous pensons que la force et la puissance du mouvement mutualiste doivent être préservé et mise à disposition de missions renouvelées. C’est le cas de la prévention de mise à disposition d’information et de structure d’éducation. Intégré à la sécurité sociale, elle serait un outil indispensable pour une politique progressiste et efficace de la santé.

Aujourd’hui le mouvement mutualiste permet à des millions de nos concitoyens de se soigner.

Nous réaffirmons notre volonté de remboursement à 100% par la sécurité sociale de tous les frais de santé. Mais en attendant « le grand soir » sauvegardons cet outil utile à de nombreuses famille dans notre pays.

P.S : Je rappelle que notre programme municipal de 2014 proposait une mutuelle municipale et pas une complémentaire santé assurancielle. Apparemment cela a échappé à certain(e)s.

Michel Tortey

Secrétaire de la section Gard rhodanien du P.C.F

Les communistes bagnolais fidèles au programme du C.N.R et à Ambroise CROIZAT.

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche