Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 06:00
Danielle Casanova 9/01/1909 -9/05/1943
Danielle Casanova 9/01/1909 -9/05/1943

Pont Saint Esprit, le 23 septembre 2016

Madame, Monsieur, cher-e ami-e, cher-e camarade,

Les communistes de la cellule Gabriel Péri ont le plaisir de vous inviter

à l’inauguration de la place

Danielle Casanova

héroïne de la Résistance

Vendredi 30 septembre à 18h à la Citadelle de Pont-St-Esprit

Danielle Casanova est née le 9 janvier 1909 à Ajaccio, en Corse. Étudiante en médecine dentaire,elle fut, dans les années 30 une militante communiste active pour le rassemblement du Front populaire contre le fascisme et la montée du danger de guerre.

Élue en 1934 Secrétaire générale du Comité mondial des Femmes contre la guerre et le fascisme, elle fut aussi l'une des fondatrices, en 1936, de l'Union des Jeunes Filles de France, mouvement pour la paix et contre le fascisme. À la fin de 1936, elle organisa des collectes alimentaires pour les enfants d'Espagne victimes de la guerre civile et accompagna le convoi en Espagne.

Entrée dans la clandestinité à la suite de l'interdiction du Parti Communiste Français en septembre 1939, elle se consacra à la lutte contre l'occupant nazi, la collaboration du régime de Vichy avec Hitler et la répression des résistants. Elle contribua à la création et à la distribution de plusieurs journaux clandestins, participa à l’organisation de la manifestation du 11 novembre 1940, à celle des intellectuels contre l’arrestation du professeur Paul Langevin, puis à celle du 14 juillet 1941.

Arrêtée par la police française le 15 février 1942 à Paris, elle fut transférée au Fort de Romainville, fichée comme «Nacht und Nebel» («Nuit et Brouillard», nom donné par la Gestapo aux résistants jugés particulièrement «dangereux»). Elle y poursuivit la lutte clandestine avec d'autres prisonnières.

Déportée le 24 janvier 1943 à Auschwitz-Birkenau avec 231 autre femmes résistantes, elle entra dans le camp en chantant «La Marseillaise» avec ses compagnes devant les SS stupéfaits.

Chargée par les SS du «cabinet dentaire»,elle utilisa cette fonction pour essayer de soulager les conditions épouvantables de ses compagnes. Atteinte par le typhus, elle mourut le 9 mai 1943.

Plusieurs monuments rendent déjà hommage à cette résistante. De nombreux collèges, lycées, écoles et rues à Paris, Marseille, Ajaccio par exemple, portent son nom.

Alors que la Citadelle de Pont-St-Esprit, entre novembre 1942 et la Libération d'aout 1944, fut un lieu de torture et d'assassinat de nombreux résistants,

Alors que les valeurs de la Résistance et son programme, solidarité, droits des travailleurs, des familles et des citoyens, sont aujourd'hui bien malmenés,

Les communistes de Pont-St-Esprit et des Villages voisins saluent la décision de la municipalité de Pont Saint Esprit d'attribuer à cette grande résistante communiste le nom de la place de la Citadelle, et vous invitent à participer à cette inauguration.

En espérant que vous pourrez répondre à notre invitation, nous vous prions d’accepter nos cordiales salutations.

Pour la cellule Gabriel Péri du Parti Communiste Français

Jakie Bougault

Secrétaire de cellule

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche