Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 14:25
De l'utilisation de la langue française.

Les principales catégories de la langue.

Les euphémismes :

On ne dit plus un handicapé, mais une personne à mobilité réduite, faisant ainsi disparaître la dimension sociale du handicape au profit d'un simple problème technique.

On ne dit plus un nain, mais une personne de petite taille. Il serait alors logique de cesser de parler des "socialistes" mais plutôt de parler des "des personnes de petites convictions"

Les anti phrases :

tel que "plan de sauvegarde de l'emploi" pour un licenciement collectif.

Les enjoliveurs :

tels qu "hôtesse de caisse" à la place de caissière.

Les anglicismes

Comme coach à la place de contremaître.

Les sigles :

tels que TS au lieu de suicide, R.G.P.P au lieu de suppression de fonctionnaires.

Les hyperboles

Comme la "désinflation compétitive" pour le gel des salaires.

Les pléonasmes :

Comme "démocratie participative" ou "lien social".

Les oxymores:

Tel qu "égalité des chances".

Lutter contre ce langage :

Ces mots ont pour fonction de dissimuler une hiérarchie, de faire croire à une fausse égalité. Ils nous interdisent de penser les rapports sociaux de domination. Il devient difficile de résister au dominateur en question. Il est consternant d'entendre chaque matin sur une radio de service public telle que France inter, que "selon les experts de l' O.C.D.E le cout du travail est trop cher en France. Nous ne pouvons pas compter sur les média pour nous défendre, il faut nous défendre nous mêmes. Nous devons refuser à l'école "le livret personnel de compétence" pour nos enfants. Nous devons refuser dans l'entreprise "'les entretiens annuels de progrès". Mais pour pouvoir les refuser il nous faut repenser quoi mettre à la place. Cela ne peut se faire que collectivement. Individuellement ce langage nous aliène d'une façon plus efficace qu'une répression par la force.

Il est aujourd'hui urgent de lutter contre ce langage. C'est difficile parce qu'il se présente sous les auspices du bon sens, parce qu'il recourt à un vocabulaire positif tel que Georges Orwel l'avait dessiné dans son roman 1984, vocabulaire qui, en éliminant toute possibilité de désigner négativement un problème, fait disparaître la possibilité d'en nommer et donc d'en travailler les contradictions, on n'est plu en démocratie, car la démocratie est précisément le travail des contradictions. Nous sommes tous experts de ce langage. Mobilisons notre intelligence collective.

P.C.F La Revue du projet. Extrait de l'article de Franck Lepage militant d'éducation populaire. Cofondateur de la S.c.o.p Le Pavé.

Partager cet article

Repost 0
Published by SECTION GARD RHÔDANIEN du PCF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • Le blog de la  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants et des élu(e)s du PCF du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche