Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2021 6 31 /07 /juillet /2021 13:50

Retour de plus de cinquante ans dans le passé pour voir un Bagnols des années soixante dans un film 9,5 mm de 1966 exactement. L’occasion de revoir la ville centre du Gard Rhodanien qui, depuis la création de Marcoule avait considérablement augmenté sa population au point de devenir par ce dynamisme démographique la ville la plus jeune de France. Cette jeunesse visible dans les écoles (aujourd’hui deux groupes scolaires ont été malheureusement fermés dans les dernières années) l’était particulièrement lors des lendits organisés par l’USEP (Union Sportive de l’Enseignement du Premier Degré) qui est en fait la fédération de sport des écoles. Ces lendits de gymnastique nés à la fin du XIXe siècle s’étaient développés après la seconde guerre mondiale et permettaient des concentrations d’élèves (les écoles des villages environnants participaient aussi) pour des compétitions précédées de défilés accompagnés par des fanfares et des majorettes dans une cérémonie qui ressemble un peu à la parade inaugurale des Jeux Olympiques. Plus de cinquante après, on peut trouver un peu daté ces lendits mais ils ont laissé des souvenirs aux enfants qui y ont participé et qui sont maintenant des grands-parents. On reconnaîtra sur ce film amateur de Marcel Pautet, la place Mallet, les Escanaux et son stade. Certains se reconnaîtront sans doute dans l’un de ces enfants ?

Merci à notre camarade André Pautet pour avoir transformé le film "amateur" de Marcel Pautet en vidéo sous un format actuel.

Repost0
13 juin 2021 7 13 /06 /juin /2021 16:12

Journal de la cellule PCF de Pont Saint Esprit (juin 2021)

 

Journal de la cellule PCF de Pont Saint Esprit (juin 2021)
Journal de la cellule PCF de Pont Saint Esprit (juin 2021)
Repost0
17 mai 2021 1 17 /05 /mai /2021 21:08

Paroles de Camarade !

Le Parti Communiste fête cette année les 100 ans de sa création au congrès de Tours de 1920.

En un siècle, des millions de militants ont combattu au côté des travailleurs pour obtenir de nombreuses avancées sociales aujourd’hui symboles de solidarité nationale.

Parmi eux, de nombreux camarades ont milité dans le Gard Rhodanien. Dans une petite série de films, nous sommes allés à la rencontre de ceux qui ont eu des responsabilités politiques pour évoquer ces années de lutte.

Dans cet épisode, Bernard DESCHAMPS ancien député du Gard Rhodanien, nous raconte l’histoire du cèdre planté dans son jardin le 8 mai 1945 par son beau-père.

Cet arbre qui a désormais plus de 70 ans est un symbole de la victoire contre le nazisme. Pour notre camarade Bernard il évoque aussi un terrible évènement qui a eu lieu le même jour en Algérie.

Repost0
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 05:31

Nouvelle et grave escalade de l’extrême-droite contre la démocratie !!!

Le 21 avril 2021, soixante ans jour pour jour après « le putsch d’Alger », des militaires lancent dans la revue d’extrême-droite « Valeurs actuelles » un appel à l’insurrection militaire pour protéger « nos valeurs civilisationnelles » des « théories décoloniales » !!!

La présidente du Rassemblement National Marine Le Pen déclare soutenir leurs « analyses » et les invite à rejoindre sa campagne présidentielle !!!

Silence radio des médias, du ministre de l’Intérieur, du ministre de la justice, du président de la République !!!

Nos camarades nîmois appellent à manifester ce mardi 27 avril.

 

La Ministre de la Défense a réagi tardivement en qualifiant le texte d'"irresponsable" et en en minimisant la portée sous le prétexte que ses initiateurs sont à la retraite. Mais il a été signé par une centaine de personnes dont les noms ont été publiés avec leurs grades militaires, mettant ainsi au grand jour l'existence d'un courant d'extrême-droite dans cette institution républicaine, chargée de défendre et maintenir la paix. 

Ce qui pose l'urgence de réintroduire de la citoyenneté dans l'armée, entre autres le droit à la syndicalisation. 

En 1961, le putsch d'Alger avait échoué parce que les soldats du contingent, envoyés faire leur service militaire en Algérie, avaient refusé de suivre les généraux défenseurs de l'Algérie française.

 

Nos camarades alésiens appellent à manifester ce mercredi 28 avril.

 

Alors que la droite et son extrême ainsi que la majorité des macronistes se déchaînent contre les mères voilées qui accompagnent les sorties scolaires, une vingtaine de généraux à la retraite accusent le gouvernement de « laxisme » et menacent de faire intervenir les militaires d’active pour mettre fin au « chaos » !!!

Le journal « Valeurs actuelles » et les vingt généraux signataires doivent être poursuivis et condamnés par la justice !!!

Les Françaises et les Français ont besoin de paix, de sécurité, de santé publique, de plein emploi dans de bonnes conditions, de démocratie, d’éducation, de culture, de sport, de vivre ensemble dans le respect de leurs différences…

Pas de guerre civile.

Repost0
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 07:06

Le Parti Communiste fête cette année les 100 ans de sa création au congrès de Tours de 1920.

En un siècle, des millions de militants ont combattu au côté des travailleurs pour obtenir de nombreuses avancées sociales aujourd’hui symboles de solidarité nationale.

Parmi eux, de nombreux camarades ont milité dans le Gard Rhodanien. Dans une petite série de films, nous sommes allés à la rencontre de ceux qui ont eu des responsabilités politiques pour évoquer ces années de lutte.

Dans cet épisode, Laurette BASTAROLI militante syndicaliste CGT et communiste fait le parallèle entre sa carrière professionnelle et ses convictions politiques.

Témoin et actrice d’une époque charnière dans notre Gard Rhodanien qui a vu son environnement modifié par la venue d’une nouvelle industrie dans les années 50/60 : Le Nucléaire.

Laurette évoque ses mandats syndicaux et politiques et nous restitue les enseignements qu’elle en a tirés  pendant ces périodes et qui façonnent ses combats d’aujourd’hui.

Repost0
15 avril 2021 4 15 /04 /avril /2021 07:55

Le dossier de la plateforme Gifi sur la friche industrielle d'Ugine Arcelor fait remonter à la surface l'histoire de ce site et de l'Ardoise. Il y a sur ce territoire une culture ouvrière. Vous découvrirez ci-dessous la vidéo de la remise des archives de la CGT à l'institut d'histoire sociale qui a eu lieu en 2012. Elle est à plusieurs égards éclairante et toujours d'actualité. Bien sûr il est question ici de l'histoire de la sidérurgie à l'Ardoise mais aussi de la reconversion de ce site. Contrairement à ce que l'on a entendu lors du dernier conseil d'agglomération il y avait (il y a dix ans) des possibilités sur le port de l'Ardoise. Si cela n'a pas abouti jusqu'à maintenant c'est parce que les élus locaux et régionaux, l'état et le patronat ne se sont pas emparés de ces dossiers. La CGT a fait des propositions, le PCF a fait des propositions. Ils faut les entendre. Elles sont toujours d'actualité. Il n'est pas question d'avoir de la nostalgie (le discours de Pierre Massot montre bien la difficulté de ce travail) mais ignorer d'où l'on vient ne permet pas d'appréhender le futur avec sérénité. Aujourd'hui cette friche industrielle mérite mieux qu'une mauvaise reconversion autour d'un projet logistique uniquement routier en tournant le dos à la voix ferrée et au Rhône. Le présent de la lutte c'est donner un meilleur futur à l'Ardoise, soucieux du quotidien de la population locale, des problématiques environnementales, de l'emploi et des questions des déplacements non carbonés. La très mauvaise décision prise par le conseil de l'agglomération du Gard Rhodanien doit être remise en question. La vidéo ci-dessous est sur ce point éclairante.

Repost0
13 avril 2021 2 13 /04 /avril /2021 11:29

Après la plateforme d’Amazon à Fournès, celle de Gifi à l’Ardoise !

Il faut suspendre le projet et permettre aux habitants d’être informés et consultés.

Le vieux monde avec son cortège de gaz à effet de serre, de routes encombrées, de nuisances sonores et olfactives, de travail précaire et mal payé est toujours là dans l’agglomération du Gard Rhodanien et ceci malgré un « projet de territoire » qui se répand en promesses environnementales et en déclarations d’amour pour les richesses naturelles à préserver.

En effet après quelques intentions louables en paroles la majorité des élus de l’agglomération a voté ce lundi 12 avril pour l’implantation d’une plateforme Gifi sur l’ancien site d’Ugine Arcelor à l’Ardoise. Une installation qui entrainerait un trafic de poids-lourds qui s’ajouterait aux 30 000 véhicules/jour qui sillonnent déjà le territoire au mépris de la sécurité et sans réelle garantie sur le nombre d’emplois. De plus ce projet est en demande d’infrastructures : rond-point, ouvrage d’art sur la ligne ferroviaire… que paieraient les contribuables. Ce site en fin de compte, serait complètement piloté par du privé sans que personne n’y ait un droit de regard.

Fermée depuis 2004 l’usine Arcelor devenue une friche industrielle se cherche un avenir depuis une quinzaine d’années mais après un immobilisme coupable des élus en place c’est dans la précipitation que cette décision est prise.

Alors que l’agglomération du Gard Rhodanien et la commune de Laudun l’Ardoise disaient travailler à des projets, notamment celui intitulé LEF, voilà qu’en l'absence de véritable consultation des habitants les plus concernés par ce projet ficelé dans leur dos, on ne prend le temps que pour discuter avec les chefs d'entreprises et on engage la collectivité précipitamment. La « piétaille citoyenne » n'est qu'à peine informée de ce qui se trame devant ses pavillons, ses immeubles, ses lieux de vie. Une attitude de l'agglo qui rappelle le déni de démocratie qui avait conduit le projet de Scène Campagne au fiasco que l'on connaît ! Jamais les populations n’ont eu d’informations sur ce sujet-là qui n'était traité que par « ceux qui savent » !
La plateforme logistique de Gifi entrainerait une destruction du cadre de vie et une catastrophe environnementale avec son ballet de centaines de camions, sur l'ensemble des routes du secteur, dans la commune même de Laudun l'Ardoise, mais aussi bien au-delà avec des conséquences négatives sur les trafics de l'ensemble de l'agglo.
Ce gâchis environnemental et économique est aussi le refus par ce projet de prendre en compte les atouts présents dans la zone : la voie ferrée et la gare de l'Ardoise, le Rhône et le port. Certains font mine de découvrir le scandale qu’est la gestion du Port de l’Ardoise depuis des années et le fait que tout est fait (y compris au niveau gouvernemental) pour favoriser la route au détriment des autres formes de trafic de fret plus écologiques, notamment le ferroviaire.

Il y a eu absence de travail sérieux de l’agglomération et maintenant par des combinaisons politiques, cette collectivité se range dans la précipitation derrière l’avis du maire de Laudun l’Ardoise qui, lui d’ailleurs, était partisan d’un report de cette décision au conseil d’agglomération, preuve s’il en est qu’il a compris que ce projet pose problème.

Le PCF Gard rhodanien rejette le projet de plateforme Gifi et regrette que l’agglomération lui ait donné son aval, avant même que les populations aient été réellement informées et consultées. Il invite les habitants, les travailleurs avec les organisations syndicales, les associations environnementales, les citoyens, les élus attachés au bien-être de leurs concitoyens et à la démocratie à se mobiliser et se rassembler pour dire non à la plateforme logistique de Gifi à l’Ardoise et oui à un vrai projet alternatif appuyé sur une véritable intermodalité qui prendra vraiment en compte l’atout fluvial et ferroviaire et qui ne sera pas un modèle d’importation de gadgets à bon marché en plastique venus directement d’Asie.

Repost0
9 avril 2021 5 09 /04 /avril /2021 16:54

Ce vendredi 9 avril 2021 Charlotte Marichal conseillère municipale communiste de Goudargues et Jakie Bougault secrétaire de la cellule du canton de Pont Saint Esprit se sont rendus au Foyer d’Accueil Médicalisé de Goudargues, structure privée qui accueille 36 polyhandicapés très fortement dépendants.
A l’appel d’une intersyndicale et de collectifs des personnels du médico-social, la grande majorité des 54 travailleurs (des femmes , 8 hommes seulement) étaient en grève. Les camarades ont discuté avec eux de leurs revendications, leur ont apporté le soutien du PCF et ont échangé sur les moyens de populariser leurs revendications. Les deux représentants de notre formation politique ont expliqué le sens de leur présence en tant que communistes et pour Charlotte aussi comme conseillère municipale. Les salariés ont apprécié cet acte de solidarité et ont largement échangé avec eux.


La revendication la plus fortement exprimée c’est la hausse des salaires, des salaires insupportablement bas: exemple, cette « maitresse de maison » (travail polyvalent en responsabilité dans une unité du foyer) qui après 14 ans de travail dans l’établissement (donc depuis sa création) a un salaire inférieur au SMIC ; des salaires qui n’ont pas augmenté depuis 10 ans avec les blocages gouvernementaux sur » les points d’indice »
Les travailleurs disent revendiquer en premier l’attribution de la prime de 183€ lâchée par le gouvernement lors du « Ségur de la santé » à certaines catégories de personnel des métiers de la santé mais refusés à ces personnels. « Nous n’avons pas été oubliés, nous avons été exclus » disent-ils. Ces 183€ ce n’est pas beaucoup, mais nous en avons besoin tout de suite. Sentiment d’injustice, besoin de mesures urgentes, même s’ils savent qu’elles sont insuffisantes
La faiblesse des salaires, ajoutée à l’insuffisance de postes alimente un autre problème : le Foyer manque cruellement de personnels : pas de psychiatre, pas de psychologue, manque d’autres spécialistes, kiné,etc… et aussi d’aides-soignantes. Des temps partiels sont parfois proposés ; mais, parce qu’ils ne permettent pas de vivre avec, ils ne sont pas ou peu pourvus, au détriment des handicapés accueillis et des conditions de travail.
Le maire, informé par Charlotte, était sur place. Les communistes ont échangé avec lui sur l’aide que la municipalité pouvait apporter pour favoriser la lutte des personnels.

 

Repost0
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 17:24

Le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes. Au Parti Communiste c'est une question que nous ne négligeons pas. A l'initiative d'Hélène Mendelson Bougault militante de la cellule de Pont Saint Esprit, une série d'interviews de femmes de ce territoire et d'un homme le syndicaliste Patrick Lescure a été réalisée par notre camarade André Pautet et d'un homme syndicaliste Patrick Lescure. Ce film qui évoque les injustices dont sont victimes les femmes et leurs revendications. Des témoignages souvent forts et qui montrent que toutes les femmes vivent les mêmes difficultés. A voir avant de s'organiser. Merci à elles toutes pour ces paroles de militantes.

Repost0
20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 19:03

Le rapport de la Chambre régionale des comptes pour la communauté d'agglomération du Gard Rhodanien est sorti et il est très critique sur la gestion du précédent mandat. Lundi 15 février a eu lieu un conseil d'agglomération. Les réponses apportées n'ont pas été à la hauteur des enjeux et il n'y a aucune garantie pour le futur.

Le PCF Gard rhodanien a fait une conférence de presse au lendemain de ce conseil pour évoquer le rapport et les questions démocratiques. Jakie Bougault secrétaire de la cellule de Pont-Saint-Esprit et Elian Cellier secrétaire de la section Gard Rhodanien ont répondu aux questions des journalistes de Midi-Libre et d'Objectif Gard. Vous trouverez ci-dessous une vidéo sur cette rencontre. A voir.

Repost0

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche